Quelles sont les différences entre une fosse toutes eaux et une fosse septique ?

Si votre domicile n’est pas raccordé directement à l’égout, l’évacuation des eaux usées de votre domicile devient beaucoup plus compliquée. En effet, elles transitent soit par une fosse toutes eaux ou une fosse septique. C’est un moyen idéal pour assurer leur prétraitement, rester conforme aux règlementations et préserver également l’environnement. Toutefois, ces deux installations sont souvent confondues malgré qu’elles aient chacune une spécificité. Nous vous en disons plus sur leur différence dans la suite de cet article.

Fosse toutes eaux et fosse septique : que peut-on retenir de leur particularité ?

La fosse toutes eaux et la fosse septique sont deux équipements d’assainissement qui sont installés sous terre. La principale différence entre ces deux installations est dans les eaux traitées. En effet, ces équipements ne traitent pas les mêmes eaux. La fosse toutes eaux est conçu pour traiter toutes les eaux usées d’un bâtiment. En ce qui concerne la fosse septique, elle est uniquement destinée à traiter les eaux-vannes qui proviennent généralement des sanitaires.

La fosse toutes eaux permet, avec un seul dispositif, de prétraiter les eaux-vannes, les eaux de rejet ménager et les eaux grises. Cette installation comporte en effet un système beaucoup plus complet que la fosse septique. Vous pouvez en savoir plus sur le fonctionnement des systèmes d’assainissement sur cette page.

La fosse septique pour traiter les eaux-vannes

L’installation d’une fosse septique est principalement pour le prétraitement des eaux issues des sanitaires. La réception et le traitement de ces eaux sont basés sur un mode de fonctionnement assez simple. À l’entrée de l’installation est déposé un filtre qui permet de retenir les déchets imposants en laissant le reste tomber dans la cuve. Les déchets solides se logent ensuite dans la cuve pour former une sorte de boue. Cette dernière va ensuite se fermenter grâce aux bactéries anaérobies qui sont naturellement présentes dans l’installation de la fosse septique. Un système de ventilation accompagne également l’installation afin de faciliter l’évacuation des gaz qui proviennent de la fermentation. Les eaux sont alors plus légères et peuvent donc poursuivre progressivement leur chemin vers le traitement. Notons également que l’installation de la fosse septique n’est plus autorisée depuis 2009 par le Service Public d’Assainissement non collectif (SPANC).

La fosse toutes eaux pour tout le bâtiment

Comme l’indique son nom, la fosse toutes eaux traite toutes les eaux du bâtiment comme vous pouvez le voir dans ces guides des fosses toutes eaux sur franceepuration.com. Que ce soit les eaux ménagères ou les eaux-vannes, elle reçoit et passe au traitement en trois étapes :

  • Rétention des graisses et des huiles
  • Collecte et fusion ;
  • Passage des eaux dans un matériau filtrant.

Les eaux issues d’un logement et qui coulent dans la fosse toutes eaux sont d’abord dégraissées à l’aide de la paroi siphoïde. De ce fait, les eaux de cuisines sont immédiatement filtrées et débarrassées de toutes graisses. La cuve collecte ensuite les eaux usées et le système passe à la liquéfaction des éléments solides afin de former une boue. Cette boue transite par le préfiltre qui est souvent composé de pierres de lave ou d’une cassette en polyéthylène. Après leurs sorties du préfiltre, une canalisation les transporte au champ d’épuration.

Pierre

A propos de l'auteur: Pierre

Je travaille depuis mes 20 ans de le secteur de la construction. J'ai réalisé ma maison moi-même et même un petit moteur d'avion !

Tu pourrais aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *