Les bons réflexes lors d’une fuite de canalisation d’eau

Lorsqu’une fuite d’eau survient, il est important de prendre des mesures de toute urgence, afin de limiter les dégâts. Quelle que soit la nature de la fuite (visible ou non-visible), les quelques gestes présentés dans cet article vous aideront en attendant l’arrivée d’un plombier professionnel.

Comment trouver l’origine d’une fuite d’eau ?

Il existe deux principaux types de fuites d’un tuyau, à pression ou sans pression.

Les fuites sous pression font que l’on voit de l’eau s’écouler du tuyau situé sous la fuite. Dans ce cas, vous serez en mesure de voir d’où vient l’eau en regardant simplement l’endroit où elle s’écoule.

Les fuites sans pression, quant à elles, ne présentent pas de signes visibles de fuite, mais plutôt une tache humide sur une surface située à proximité de la source de la fuite.

La première étape consiste souvent à inspecter tous les tuyaux de la zone pour détecter les décolorations, les joints qui suintent, les taches de rouille ou l’accumulation autour des joints ou des soudures qui peuvent indiquer une anomalie ou un ancien site de fuite.

Les sept réflexes à adopter

Avant toute chose, il vous faudra éviter de paniquer et couper l’électricité. Les projections de l’eau peuvent causer de vrais dégâts comme des court-circuit ou l’électrocution, si elles atteignent une prise électrique. Ensuite, il va falloir ralentir la course de l’eau et l’inondation.

Cela va se faire en plaçant en vitesse une bassine ou une serpillière en barrage de la zone d’échappement de l’eau. Troisième étape, couper le robinet d’arrivée d’eau. Il s’agit du robinet général de votre habitation. En général, il se trouve tout juste à côté du compteur d’eau, mais on peut également le retrouver dans la cuisine ou aux toilettes. Une fois le robinet coupé, vous allez maintenant localiser l’origine de la fuite.

Pour la détecter, vous pouvez partir de la flaque constituée par le liquide qui s’échappe du tuyau et remonter à la source de l’écoulement.

Pas d’inquiétude si vous ne parvenez pas à la localiser, parce qu’à l’étape suivante, c’est votre plombier qui prendra le relai. Si vous habitez en location, il faudra d’abord avertir votre propriétaire.

Celui-ci pourra vous communiquer le numéro d’un professionnel habitué des lieux. Mieux, il sera plus enclin à vous rembourser les dépenses engagées si la note finale doit lui revenir. Si en revanche, vous parvenez à localiser la fuite, vous pouvez la stopper de manière provisoire grâce à une pâte à colmatage.

Ce produit vous permettra de combler le trou en attendant l’arrivée du plombier. Sa mise en place dure moins d’une heure. La dernière action à mener est de faire sécher la pièce, une fois que le plombier à tout réparé.

L’aération vous permettra de chasser l’humidité sans quoi votre peinture risque de se cloquer et votre paquet, de se gondoler. Passez une serpillière sèche au sol et allumez le chauffage pour assécher l’air.

Les causes d’une fuite d’eau

Les fuites d’eau peuvent affecter aussi bien les canalisations encastrées ou visibles que les robinets de douche, de baignoire, de WC et de ballon d’eau chaude. Les causes sont multiples :

  • Un tuyau percé sous l’effet d’un gel ou de la vétusté
  • Un joint mal usé
  • Un défaut d’installation au niveau des équipements de la salle de bain
  • Un raccord mal serré

Dans tous les cas, c’est à votre plombier d’établir le diagnostic. Ce qui doit le plus vous intéresser, c’est comment faire pour que cela ne se reproduise plus. Les indicateurs que voici traduisent souvent la présence d’une fuite d’eau à faible quantité.

  • Un compteur d’eau qui tourne alors que tous les robinets sont éteints. Pour cela, il faudra prendre l’habitude de vérifier votre compteur d’eau. Vous pouvez le faire la nuit, juste avant le coucher et le matin juste avant de commencer à ouvrir les robinets. En l’absence de fuite, le compteur devrait garder la même valeur au petit matin.
  • Une augmentation sans raison de vos factures d’eau
  • Des chutes au niveau de la pression de votre chaudière. En temps normal, celle-ci doit se situer entre 1 et 1,5. De ça, vous pouvez être sûr qu’une fuite est en train de se produire.

A propos de l'auteur: Pierre

Je travaille depuis mes 20 ans de le secteur de la construction. J'ai réalisé ma maison moi-même et même un petit moteur d'avion !

Tu pourrais aimer