Comment poser un volet

En règle générale, l’on pose les volets battants pour deux raisons principales. Premièrement, ils limitent les risques d’intrusion et deuxièmement, ils protègent à juste titre les fenêtres ou portes de toute intempérie. C’est pour cette raison que leur installation nécessite que l’on possède la technique et un certain savoir-faire. Toutefois, en suivant les étapes standards et en s’appliquant convenablement, vous allez pouvoir le réussir. Cet article vous présente les étapes dont il s’agit.

Première étape : la mise en place des pentures

Dans cette opération, c’est la mise en place des pentures qui plante le décor. Ici, vous devez les positionner à distance égale des chants inférieurs et supérieurs du vantail. Aussi, seront-elles perpendiculaires aux axes de gonds. Pour ce faire, à l’aide d’un pointeau, vous devez d’abord marquer et amorcer les trous des axes de fixation. Un léger coup de marteau devrait suffire là. Par la suite, il faudra prépercer les emplacements des boulons d’extrémités à collet de forme carré au moyen d’une mèche à bois de diamètre adéquat. Après quoi, vous devez fixer les pentures en insérant les écrous dans les perçages, puis en plaçant une rondelle en sous-face entre le bois et l’écrou et finir en serrant le tout avec une clé coudée de 13. À la fin de cette étape, vous devez placer la penture intermédiaire. Ici, il est recommandé de vérifier d’abord l’alignement avec une règle bien avant de marquer les axes de perçage.

Deuxième étape : la fixation des gonds

À ce stade, vous devez positionner un premier vantail, le mettre sur des cales de manière à avoir un jeu de 8 à 15 mm. À noter que le jeu supérieur latéral doit avoir une proportion entre 2 et 5 mm. Ensuite, vous alignez un second vantail. Vous le mettez sur le premier vantail au moyen d’un pied-de-biche et des coins. Après quoi, vous aurez à solidariser de manière provisoire les vantaux installés en vous servant de deux règles en bois rainurées sur vos pentures. À ce stade, il faut veiller à les visser à travers les perçages intermédiaires. Par la suite, vous devez bloquer les vantaux avec une planche pour vérifier la verticalité des battants puis placer un gabarit de perçage pour gond dans l’œil des pentures. Après ce dernier exercice, vous avez à percer profondément à travers le trou du gabarit placé à l’aide d’une mèche à béton monté sur un perforateur. Ensuite, vérifiez le bon positionnement des gonds. Ces derniers sont destinés à être exactement sous les yeux de pentures pour que les axes soient alignés. Pour finir, vous devez élimer la poussière restée dans le trou, injecter à l’aide d’un pistolet un mortier de scellement bicomposant. Il ne faut pas non plus omettre de mettre l’axe en place à l’aide d’un marteau et d’une massette et maintenir le gond contre la penture au moyen d’un serre-joint.

Troisième étape : la pose des accessoires

Ici, vous commencez en ouvrant les vantaux afin de déterminer l’emplacement des arrêts de volet. De façon générale, il en existe plusieurs types. Cependant, les tourniquets marseillais sont les modèles recommandés pour l’exercice. Après cela :

  • Vous posez des chevilles ;
  • Vous tracez l’emplacement des butées ;
  • Vous vissez la butée haute ;
  • Vous vissez la butée basse ;
  • Vous déterminez l’emplacement des crochets de crémaillère ;
  • Vous vissez les crochets ;
  • Vous vissez les crémaillères.

Pour finir l’exercice, vous devez choisir un verrou avec cylindre à la dimension adéquate et repérer l’emplacement ou les placer. Après quoi, vous percez un trou canon à l’emplacement en question à l’aide d’une mèche plate ou un modèle à bois installé sur un vilebrequin et vissez le verrou convenablement.

A propos de l'auteur: Pierre

Je travaille depuis mes 20 ans de le secteur de la construction. J'ai réalisé ma maison moi-même et même un petit moteur d'avion !

Tu pourrais aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *