Comment mettre aux normes son installation électrique ?

Que ce soit dans le cadre d’une construction neuve ou d’une rénovation, la mise aux normes électriques est indispensable pour être à l’abri tout problème électrique dans la maison. En effet, dans l’hexagone, il existe un ensemble de règles (la norme C 15-100) qui régissent les Installations électriques en basse tension. Cette règlementation garantit un meilleur confort et optimise la sécurité des personnes et des biens. On vous présente dans cet article les différentes étapes à respecter pour mettre votre électricité aux normes.

Mettre aux normes le tableau électrique

installation électriqueEncore appelé tableau de protection, le tableau électrique est une sorte de boîtier ou de coffret dans laquelle sont disposés de nombreux fils électriques. C’est l’élément incontournable lors d’une mise en conformité électrique. Il doit être installé à l’intérieur du logement, idéalement près d’une entrée et en hauteur pour protéger les enfants de tout accident. Il est important de savoir que sa pose doit correspondre au schéma d’électricité établi par un plombier électricien. Veillez à ne pas le placer à côté d’une source de chaleur. S’il s’agit d’une rénovation et que la mise en conformité demande un changement du tableau électrique, différentes opérations devront se faire d’où la nécessité de faire appel à un professionnel. Notez que plusieurs types de tableaux électriques sont disponibles sur le marché. Le modèle à choisir dépendra donc de vos besoins et de la configuration de votre bâtiment.

Réaliser une mise à la terre

La mise à la terre est un système qui assure la sécurité des personnes et des biens. Elle est rendue obligatoire par la norme NF C 15-100 aussi bien dans le cadre d’une rénovation que d’une création. Il s’agit d’un raccord entre la terre et des carcasses métalliques d’équipements électriques défaillants. Il comble le défaut d’isolement électrique. La mise à la terre est réalisée en association avec le dispositif différentiel. C’est ce dernier qui protège contre les contacts indirects et les surintensités (surcharges, courts-circuits). En réalité, lorsque cet appareil détecte un dysfonctionnement, il coupe l’alimentation électrique. Dans le même temps, la mise à la terre canalise le courant de fuite sans risque pour les utilisateurs et les équipements électriques. L’installation électrique ne présente donc plus de danger.

Reliez les appareils à la terre

Cette opération permet l’évacuation des courants de défaut et contribue à la protection des personnes résidant dans l’habitation. Si votre installation bénéficie déjà d’une prise de terre, le raccordement des appareils à la terre n’est plus difficile à réaliser. Pour le faire :

  • vous tirez un fil bicolore vert et jaune depuis le tableau électrique jusqu’à l’appareil concerné ;
  • vous raccordez ensuite le fil au tableau électrique ;
  • et vous raccordez le fil de terre à l’appareil électrique.

Réaliser la liaison équipotentielle dans les pièces d’eau

installation électriqueVu que l’humidité et les appareils électriques sont très liés dans les salles de bain, l’installation électrique doit être faite avec beaucoup d’attention. Dans cette optique, la réalisation de la liaison équipotentielle dans les pièces d’eau s’impose pour la sécurité de tous.

Bon à savoir : N’oubliez pas de commencer toujours par couper le courant au niveau du disjoncteur de branchement principal avant toute intervention de mise en conformité.

Pierre

A propos de l'auteur: Pierre

Je travaille depuis mes 20 ans de le secteur de la construction. J'ai réalisé ma maison moi-même et même un petit moteur d'avion !

Tu pourrais aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *