Comment entretenir sa micro-station d’assainissement d’eaux usées ?

Les eaux usées domestiques sont généralement composées d’une forte concentration en produits chimiques et des déchets organiques. Leur rejet dans l’environnement, sans traitement préalable, participe à une augmentation radicale de la pollution des réserves d’eaux naturelles et de l’environnement. Puisque de nombreux ménages ne sont pas connectés aux différents réseaux d’assainissement collectifs, l’installation de micro-stations d’épuration d’eaux usées est approuvée et exigée par le gouvernement pour limiter le taux de pollution. Cependant, les autorités en charge de la gestion de ces eaux mettent un accent particulier sur l’entretien de ces micro-stations. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir pour mieux entretenir votre micro-station d’assainissement d’eaux usées.

Qu’est-ce qu’une micro-station d’assainissement d’eaux usées ?

Une station d’assainissement d’eaux usées est un centre composé de plusieurs installations qui permettent de traiter une quantité importante des eaux domestiques, industrielles ou des eaux de la pluie ou de la boue. Plusieurs systèmes de transformation sont nécessaires pour l’épuration de ces eaux. Les opérations chimiques, mécaniques et biologiques représentent ces systèmes. À la fin de leur traitement, les eaux épurées sont ensuite rejetées dans le milieu naturel. La majorité des centres d’épuration d’eaux sont généralement mis en place à l’extrémité des réseaux de collecte. Qu’en est-il alors d’une micro-station d’assainissement d’eaux usées ?

Une micro-station est une installation en miniature ou de taille très réduite. Elle est conçue pour épurer spécialement les eaux usées domestiques. À l’opposé des stations de traitement collectif, elle n’a pas la capacité de traiter les eaux usées qui proviennent de plusieurs logements ou usines. Elle est alors adaptée à une exploitation individuelle. Il faut préciser que certains logements non peuplés arrivent à faire usage d’une micro-station d’eaux usées en petit groupe. Cependant, le principe de fonctionnement d’une micro-station reste le même que celui d’une station traditionnelle.

Par ailleurs, il faut préciser que les eaux usées domestiques sont essentiellement composées des eaux ménagères et des eaux-vannes. Comme eaux ménagères, on retrouve les eaux chargées de détergents, de solvants, de débris organiques, de graisses, etc. Tandis que, les eaux des toilettes, chargées de plusieurs matières organiques azotées et de germes fécaux, sont considérées comme les eaux-vannes. De fait, les eaux industrielles, les eaux pluviales et de ruissellement ne font pas partie des eaux usées que les micro-stations sont destinées à traiter.

Entretien et dépannage d’une micro-station d’assainissement d’eaux usées

L’entretien et le dépannage d’une micro-station sont très indispensables pour assurer une longévité à votre dispositif. Cela vous permet également de vous mettre à l’abri des sanctions qui peuvent découler d’un mauvais entretien de votre installation. Cependant, l’achat et l’installation d’un système d’assainissement autonome micro station agréée de meilleure qualité, vous permet de réaliser plusieurs économies liées à l’entretien.

Pourquoi utiliser une micro-station d’épuration ?

La raison d’être des mécanismes d’assainissement collectif réside dans le fait que chaque foyer doit disposer des systèmes qui lui permettent d’assainir ses eaux usées. Tel est le fondement pour lequel les réseaux d’évacuation et de traitement d’eau sont pris en compte au cours d’un déménagement ou de la construction d’une résidence.

Toutefois, plusieurs études relèvent que près de 15 millions de Français soit 25 % de la population vivent des logements non connectés aux réseaux d’assainissement collectif. Il faut également ajouter que ces chiffres sont inférieurs au taux relevé dans les campagnes où les habitations sont plus éparpillées. Dans ce cas particulier, il existe toujours des alternatives pour installer une station d’épuration collective. Mais ce sont des opérations très coûteuses et peu honorables par une personne de la classe moyenne. C’est pour pailler les limites des réseaux d’assainissement collectif que la micro-station d’assainissement individuel des eaux usées ou d’assainissement d’automne a été conçue. Généralement livré à un coût abordable, chaque foyer non rallié à l’assainissement collectif peut bénéficier des mêmes avantages qu’une station d’épuration classique.

Les avantages de l’utilisation d’une micro-station d’épuration

Par ailleurs, il faut préciser que les eaux usées domestiques sont essentiellement composées des eaux ménagères et des eaux-vannes. Comme eaux ménagères, on retrouve les eaux chargées de détergents, de solvants, de débris organiques, de graisses, etc. Tandis que, les eaux des toilettes, chargées de plusieurs matières organiques azotées et de germes fécaux, sont considérées comme les eaux-vannes. De fait, les eaux industrielles, les eaux pluviales et de ruissellement ne font pas partie des eaux usées que les micro-stations sont destinées à traiter.

Comme autres avantages, il faut retenir que la micro-station d’assainissement d’eaux usées :

  • Est livrée à un prix très avantageux ;
  • Ne déclenche pas de mauvaises odeurs,
  • Peut durer sur plus d’une vingtaine d’années (20 ans) ;
  • Ne nécessite pas de dépannage souterrain ;
  • Est plus compacte que la fosse septique.

Les eaux usées peuvent également être directement rejetées dans le sol, un puit ou un cours d’eau. Mais cela nécessite une autorisation du service public chargé de la gestion de l’assainissement collectif.

Quel est le principe de fonctionnement d’une micro-station d’assainissement d’eaux usées ?

En ce qui concerne la micro-station, vous avez la possibilité d’utiliser divers processus de traitement d’eaux usées. Vous pouvez faire usage du procédé le plus populaire qu’est celui de la fosse septique ou fosse toutes eaux.
Mais depuis quelques années, un nouveau procédé très efficace d’épuration est en pleine expansion. Il s’agit d’un mécanisme d’assainissement compact et fiable qui ne requiert pas toujours un lit d’épandage ou un filtre à sable.

Fonctionnement d’une micro-station d’assainissement ?

En effet, ce mécanisme d’épuration individuel se base sur un système d’assainissement biologique à partir de la présence de bactéries pour traiter les eaux usées domestiques. De manière générale, ce modèle de micro-station est composé d’un bassin d’aération et d’un bassin de décantation. Ces deux dispositifs fonctionnent en synergie pour le traitement des eaux usées.

Tout d’abord, les eaux usées viennent se loger dans la cuve d’aération pour démarrer le processus. En suite, la micro-station injecte de l’aire dans la cuve. Cette injection s’effectue de manière à activer le traitement biologique des matières polluantes grâce aux bactéries. Naturel et efficace, ce processus offre l’occasion de détériorer les polluants des eaux usées. Cela se réalise sans produits chimiques ni odeurs. Les boues obtenues sont conservées dans la cuve. Elles seront vidangées par la suite.

Quelque temps après, les eaux usées déborderont vers le bassin de décantation, alors que les matériaux lourds demeureront dans le premier bassin. La seconde cuve de décantation permet de décanter les matériaux. Ensuite, les matières récupérées à partir de la décantation sont réinjectées dans le bassin d’aération à l’aide d’une pompe.

Enfin, les eaux usées issues de ce traitement sont rejetées de manière directe dans la terre. Une opération qui n’engendre aucune pollution. Quant aux matériaux polluants, ils sont conservés dans la première cuve.

Pourquoi entretenir votre micro-station ?

Selon les dispositifs en vigueur, si vous faites usage d’une micro-station d’eaux usées, vous êtes responsable des produits rejetés par votre station. Une vérification saisonnière de votre micro station est réalisée par la structure locale habilitée. Cet organisme peut être l’Agence de l’Eau ou la Police de l’Eau ou bien le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif).

Quand réaliser la vidange ?

Généralement, la vidange dépend de deux critères que sont : la technologie pour laquelle vous avez opté et la quantité de décantation dans l’installation.
Dans les normes, un filtre compact occasionne peu de boues comparativement à une micro-station fixée. Cette dernière produit également moins de boue qu’une installation à culture libre. En outre, plus la quantité sera importante, plus vos fréquences de vidanges seront espacées. Selon les règles en vigueur, vous devez procéder à la vidange de votre micro-station si elle a atteint 30 % de boue dans la cuve de décantation. En ce qui concerne les installations compactes, les textes stipulent que si le bassin de décantation est rempli à 50 %, vous devez réaliser la vidange.

Peut-on réaliser soi-même l’entretien et la vidange ?

Vous avez la possibilité d’effectuer vous même l’entretien sur certains modèles après une formation assurée par un spécialiste compétent. Le véritable problème reste la réalisation de la mesure des boues. Cependant, il est vivement recommandé de faire appel au service d’un professionnel pour contrôler votre micro-station. En effet, il assurera un excellent fonctionnement de votre dispositif durant toute l’année.

Les précautions à prendre pour assurer un bon fonctionnement de votre micro-station

Vous pouvez procéder à un contrôle visuel pour vous assurer du bon fonctionnement de votre équipement. Mais une visite quotidienne de la micro-station est vivement conseillée. Votre station est une petite installation. Il vous revient donc de veiller à son bon fonctionnement et surtout de la qualité du traitement. Si vous détectez un dysfonctionnement, vous devez faire appel à un professionnel. Ce dernier pourra ensuite effectuer un diagnostic minutieux et complet pour résoudre la panne.

Pierre

A propos de l'auteur: Pierre

Je travaille depuis mes 20 ans de le secteur de la construction. J'ai réalisé ma maison moi-même et même un petit moteur d'avion !

Tu pourrais aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *