7 astuces clés pour réaliser des économies avec son chauffage 

Lorsque notre condition thermique ne nous semble pas agréable, nous n’hésitons pas à recourir au chauffage. Eh oui, c’est bien évidemment parce que le confort oblige. Toutefois, si l’on n’y prend pas garde, il peut se transformer en véritable gouffre financier, ceci à travers le montant très élevé des factures d’énergie. C’est pour vous épargner cet écueil que nous vous proposons ces 7 astuces pour réaliser de considérables économies de chauffage.

Chauffer et bien chauffer vos pièces qu’en cas de nécessité !


Pour réaliser des économies avec votre chauffage, le premier réflexe qu’il vous faut adopter est de chauffer votre pièce,seulement lorsque le besoin se fait véritablement sentir. En réalité, ce qu’ignorent la plupart, l’économie que génère 1 % de chauffage équivaut à 7 % sur la facture.

Dans le même contexte, pour une bonne diffusion de la chaleur par vos radiateurs, tâchez :

  • à ne rien placer devant eux, surtout ceux fonctionnant par rayonnement ;
  • à ne pas y poser des linges, quels qu’ils soient, si ce ne sont les sèche-serviettes prévues pour la cause ;
  • à ne pas dépasser 19°C comme température pour les pièces à vivre et 17 pour les chambres.

En outre, si votre absence semble durer au moins deux jours en période froide, assurez-vous de régler votre chaudière en mode «hors gel».

Maîtrisez votre chauffage avec un thermostat !

Le contrôle des températures (hivernales ou non) n’étant pas chose aisée, il est de bon ton de s’accrocher au thermostat. Pour son efficacité, ce dernier doit être placé à un endroit stratégiquement favorable.

Pour cela, il est recommandé de le placer à l’abri de toute variation de température. Ainsi installé dans la pièce et à au moins 1,50 m du sol, on peut être rassuré qu’il performe de par son « tour de contrôle».

En outre, quand il s’agit d’un appareil connecté, la vie vous serait plus facile. En effet, un thermostat connecté a pour avantage de vous offrir la capacité de piloter à distance, avec précision, la température ambiante, et de gérer vos imprévus et absences. Quoi de plus facile ?

Enfin, il faut souligner que d’autres modèles de thermostat sont conçus pour des automatismes donnés. Ils sont capables de forcer l’arrêt du chauffage en cas de maison vide ou de fenêtre ouverte. Un meilleur allié donc pour réaliser des économies de chauffage au gaz ou de chauffage électrique !

De l’entretien et de la purge !

Lorsque vos appareils de chauffage sont mal entretenus, ils peuvent vous faire consommer plus. Chose tout à fait logique, d’autant plus qu’ils ne fonctionnent pas normalement !

Pour alors pallier les éventuelles déconvenues, pensez à entretenir vos équipements au moins une fois par an. L’entretien maintient vos appareils au top de leur performance.

Exceptionnellement, tâchez de purger vos radiateurs avant et après la période de chauffe ! Purger un radiateur revient simplement à retirer l’air emmagasiné dans les tuyaux.

Par ailleurs, n’usez pas des radiateurs d’appoint. Ils sont énergivores et dans ces conditions, le mieux serait de préférer un appareil dernière génération.

L’apport de l’air et du soleil

Il est nécessaire que vous aériez les pièces de votre maison 5 à 10 minutes tous les jours, afin que se renouvelle l’air. Toutefois, en le faisant, vous devez prendre deux précautions. En premier lieu, vous devez éteindre le radiateur, au risque de favoriser une contre-productivité.

En second lieu, veillez à aérer à midi. Simplement, c’est en ce moment de la journée que les températures sont naturellement chaudes, et cela réduit les pertes de chaleur.

Quant au soleil, vous devez veiller à laisser les rideaux et les volets grandement ouverts, afin que ses rayons pénètrent votre pièce. L’objectif est qu’ils la réchauffent.

La chaleur écologique des pièces

Certaines de vos pièces sont peu chauffées, en raison de l’usage limité que vous en faites en journée. En exemple, on peut énumérer le garage, la chambre, le cellier… Toutefois, si lesdites pièces restent ouvertes, elles perdront à coup sûr l’efficacité de leur démarche éco responsable ; autrement dit, elles deviendront froides. C’est donc pour éviter que le froid contamine ces endroits qu’il faut fermer leurs portes.

Les pièces comme la cuisine et autres sont naturellement chauffées, lorsque les appareils fonctionnent et les déplacements se font réguliers. Il faut donc ouvrir leurs portes afin que les pièces à côté puissent également profiter de la chaleur qui se dégage.

La performance des fenêtres

Un peu comme les murs des pièces, les fenêtres participent également à l’économie de chauffage. Néanmoins, lorsqu’elles sont épaisses, vous ne pourrez espérer rien de concret. C’est la raison pour laquelle le double, voire le triple vitrage doit être votre préférence. En procédant à cet investissement, sachez que vous avez mis une véritable barrière contre le vent hivernal.

Toutefois, si vous ne disposez pas des moyens nécessaires, calfeutrez simplement vos ouvertures, en recourant aux joints adhésifs. Vous pouvez aussi coller un film plastique ou improviser une solution d’étanchéité qui peut valoir le coût.

Les volets, boucliers thermiques efficaces la nuit !

L’extension des ouvertures reste les volets. En les fermant la nuit, ils constituent indirectement un barrage qui empêche l’infiltration du froid. La chaleur ne risque pas donc de se dissiper. Quand donc le froid et l’humidité guettent, point question de se passer d’eux !

Réaliser des économies avec son chauffage ne vous sera facile que si vous observez les 7 astuces proposées dans cet article. Une chose est sûre, leur application n’est aucunement difficile, et vous obtiendrez vos résultats à court terme. Vous savez donc quoi faire et à quoi vous en tenir désormais.

A propos de l'auteur: Pierre

Je travaille depuis mes 20 ans de le secteur de la construction. J'ai réalisé ma maison moi-même et même un petit moteur d'avion !

Tu pourrais aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *